Line separator

Sur la carte

Yaféra est situé sur la rive gauche du fleuve Sénégal à l’est du pays, près de la frontière du Mali et de la Mauritanie, à 25 km au sud de Bakel, ville la plus proche, et à 702 km de Dakar, la capitale.

Géographiquement...

Yaféra est un village de 4000 habitants, essentiellement constitué d’agriculteurs. 

Il est situé sur la rive gauche du fleuve Sénégal à l’est du pays, près de la frontière du Mali et de la Mauritanie, à 25 km au sud de Bakel, ville la plus proche, et à 702 km de Dakar, la capitale.


Le village de Yaféra est limité au sud, légèrement au-delà du marigot dit Belin Khoolé, par les terres dites « Fallankoummé », exploitées par la famille Fofana. Au nord, il est limité par le marigot, appelé Gouran Khoolé ainsi que les collines de Gouran Guidé. Limité à l’est par le fleuve Sénégal, c’est un village qui, par contre présente une limite assez floue à l’ouest. Cependant, un fromager géant du nom de « Marsa dindinn lémé », marquerait la lisière d’avec le village peuhl de Marsa. 

La localité possède un climat sahélo-soudanien. Ce climat n’est, cependant pas complètement uniforme. On y distingue deux saisons : une saison sèche et une saison des pluies. La saison sèche se présente sous deux formes : une saison sèche et fraîche (novembre-février) pendant cette période les températures sont basses et ne dépassent pas 30°C. Une saison sèche et chaude (mars-juin), c’est une période de canicule et un vent d’Est chaud et sec appelé « harmattan » souffle. Les températures peuvent atteindre 45°C. Et enfin une saison des pluies (mi-juin – Octobre) cette période est caractérisée par de fortes pluies, de fortes averses orageuses, prenant parfois l’allure d’une tornade. On constate une baisse de la chaleur mais le soleil reste au zénith.

Yafera, à l'instar des autres localités de la vallée du fleuve sénégal, se distingue par un relief assez plat. La zone présente tout naturellement de vastes extensions de surfaces planes. Toutefois, on note une présence massive de collines. La plus connue est celle de "goura n'guidé". Cette colline serait le l'une des frontières entres Yafera et Golmy.

Chef-lieu de canton entre 1925 et 1956, il a été un centre d’administration et de commandement de l’ensemble éco-géographique confiné entre la nationale 2 et la vallée du fleuve Sénégal. Le village a été, jusque dans les années 80, le centre de distribution des vivres de soudure, le lieu de concertation et de partage de l’ensemble géographique constitué de Golmy, Ballou, Aroundou, Marsa, Sare, Gabou, Sinthiani, Dédji, Ndjimbé, Kounghany. 

Aujourd'hui (2020), Yaféra compte 650 expatriés en France.

                      Par Souaibou FOFANA